Créer un site internet

Le niveau fondamental de la réalité

 

 

En suivant l'enseignement de G. GRABOVOI nous employons tous l'expression « le niveau fondamental de la réalité »... Ce qui donne parfois "nous ne pouvons pas nous tromper car nous nous fixons sur le niveau fondamental de la réalité".... Bon le dire c'est une chose mais le mettre en application peut être différent.... et plus ardu.

Le dire sans le mettre en application c'est maya l'illusion ou avoir l'impression que.....ça se trouve....

Ma spécialité (relative puisque je me dis moi-même spécialiste) la respiration. Prenons la fameuse respiration dite ventrale.

Que dit la réalité : l'air circule dans les poumons et via les alvéoles pulmonaires l'oxygène se lie à l'hémoglobine du sang pour nourrir les mitochondries des cellules...

A aucun moment dans cette réalité physiologique il n'est question du ventre, (ni du cœur mais c'est un autre sujet). Donc au niveau fondamental de la réalité de la respiration cette expression est erronée : personne ne respire par le ventre. Alors pourquoi mon abdomen bouge : car les insertions supérieures des muscles abdominaux se font sur l'arc costal inférieur et l’appendice du sternum. De même que le diaphragme. Donc si j'ai un bon écartement des côtes à l'inspiration le diaphragme s'aplatit et pousse la masse abdominale vers le bas.

C'est le niveau fondamental de la réalité de la respiration diaphragmatique...

Le savoir permet de corriger des erreurs : ce n'est pas en gonflant le ventre que l'on tend le diaphragme mais en écartant les côtes.... on ne peut pas agir sur le diaphragme autrement qu'en jouant sur la mobilité de cet arc costal....

Alors si je gonfle mon ventre que se passe-t’il : il se passe le contraire du niveau fondamental de la réalité : maya ou l'illusion.... le poids de la conscience collective.

Le diaphragme. Visualisez : à l'inspiration les côtes s'écartent latéralement, le diaphragme se tend et pousse la masse abdominale vers le bas d'où sa mobilité. Donc si je veux me rapprocher du niveau fondamental de la réalité de ma respiration diaphragmatique je dois apprendre à augmenter la mobilité de l'arc costal inférieur de mon thorax (entre parenthèse l'axe du thore...) oui car je développerai plus les millions d'alvéoles pulmonaires et ainsi plus d'oxygène passera dans le sang...

Vous répétez que la conscience collective qui parle de la respiration ventrale c'est maya... exactement.

C'est le mensonge qui a pris les habits de la vérité depuis très longtemps alors. Oui. Poussez votre ventre et vous constaterez que cet arc costal s'ouvre à minima ou se referme...donc que moins d'oxygène passe dans le sang. Exactement. Essayez d'écarter vos côtes tout en gonflant le ventre. Maya où l'illusion et la niveau fondamental de la réalité de la respiration ne font pas bon ménage.

C'est le premier exercice que je propose dans mon livre "Les mains sont les clés de la respiration consciente"

Vous dîtes également que si j'ai les mains ouvertes consciemment je vais davantage agir sur cet arc costal et cette respiration diaphragmatique... Exactement.Le livre sur mon site https://www.respirationconsciente.net/

C'est important de se rapprocher du niveau fondamental de la respiration car "Votre conscience s'exprime par votre corps et vos mains". G. GRABOVOI. Donc si j'ai une meilleure respiration en lien avec mes main, j'exprime mieux ma conscience. Exactement.

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×